Bannière Commanderie d'Épailly

Bannière pou rmobile

La chapelle au Moyen-ÂgeSituée en Côte d’Or, dans le Chatillonnais, l’ancienne commanderie d’Epailly subsiste toujours aujourd’hui, à l’écart du village de Courban, dans un environnement paysagé encore très préservé.
Cet établissement militaire important, attesté depuis 1200, fut créé par l’ordre du Temple et passa, à la disparition de celui-ci, sous l’autorité de l’ordre hospitalier de St Jean de Jérusalem.
Devenue résidence du prieur de Champagne, Épailly fut fortifiée en 1360 et complétée par les hospitaliers, gardant jusqu’au début du XIXe siècle des dispositions attestées dans plusieurs documents du XVIIe siècle.
Jacques de Molay~architecteElle était alors, constituée d’une basse cour entourée de bâtiments d’exploitation et prolongée par une haute cour. Celle-ci était commandée par un châtelet d’entrée avec pont-levis, aujourd’hui disparu et recevait en son centre le logis du prieur, à l’emplacement de l’actuelle maison, la chapelle au sud et divers bâtiments d’exploitation au Nord et à l’Est qui présentaient des murs fortifiés complétés par des courtines et des tours de défense. L’ensemble était ceint de fossés sans doute en eau et alimentés depuis l’Est par un étang et une rivière aboutissant à un vivier dont l’emprise est toujours visible aujourd’hui.

Vendu à la révolution comme bien national et devenu depuis exploitation agricole et ferme, le domaine est alors assez transformé. De nombreux bâtiments disparaissent dans la basse cour et font place à des écuries et étables. Dans la haute cour, le châtelet disparaît, le logis du prieur est transformé en 1847 en maison d’habitation, les fossés sont remblayés, la chapelle est adaptée à son nouvel usage, ses baies sont occultées et un passage charretier est ouvert au Nord.

Éric Pallot
Architecte en chef des monuments historiques

Copyright ©2016-2018 Commanderie de templiers d'Épailly | Tous droits réservés | Mentions légales